Les fausses armes peuvent présenter un risque réel

Surrey

2022-07-12 09:19 HAP

Le Détachement de la GRC de Surrey, après avoir reçu récemment quelques appels de service, rappelle au public de faire attention au port, à la possession et à l’utilisation de fausses armes à feu comme les armes à balles BB, les armes à plomb et les armes à air comprimé. Deux affaires dont se sont occupés les agents de première ligne « B » montrent les dangers possibles des fausses armes à feu.

Le 23 juin dernier, vers 18 h, des agents de première ligne ont été dépêchés sur un appel de priorité 1 : un jeune brandissait une arme de poing et menaçait un autre jeune dans un centre commercial très fréquenté. Les agents sont intervenus après que des membres du public et des agents de sécurité ont signalé avoir vu l’arme. La police a repéré le suspect et a vu qu’il avait une arme à feu argentée de type revolver qui semblait chargée. Après un examen plus approfondi, il s’est avéré que l’arme à feu, le barillet et les cartouches, d’apparence réaliste, étaient une imitation.

Plus tard dans la soirée du 23 juin, un incident de rage au volant a été signalé : un homme avait baissé la vitre de sa voiture et avait pointé une arme vers un autre conducteur. La police a immédiatement lancé des patrouilles pour tenter de localiser le suspect. Après l’avoir repéré, les agents l’ont intercepté. Ils ont fouillé le véhicule et trouvé une imitation de pistolet Glock BB.

Les deux enquêtes sont toujours en cours, et aucune accusation n’a encore été portée.

« Les appels au sujet d’armes donnent lieu à des interventions renforcées de la police, tant pour assurer la sécurité du public que celle des agents », déclare l’inspecteur Neil Kennedy, agent de service de la veille B. « Les imitations d’armes à feu peuvent poser des problèmes importants, car il peut être difficile pour le public et les policiers de faire la différence entre une vraie et une fausse arme jusqu’à l’obtention d’une preuve. »

Photo des 2 armes

Les armes à air comprimé de forte puissance sont considérées comme des armes à feu et sont donc soumises aux mêmes exigences en matière de permis et d’enregistrement qu’une arme à feu conventionnelle, ainsi qu’aux règlements qui régissent l’entreposage, l’exposition et le transport sécuritaires. Les pistolets à air comprimé moins puissants ne sont pas considérés comme des armes à feu nécessitant un permis et leur enregistrement en vertu de la Loi sur les armes à feu. Cependant, ils sont considérés comme des armes à feu en vertu du Code criminel s’ils sont utilisés de façon criminelle ou négligente.

Les fausses armes à feu ne doivent être utilisées que dans des endroits désignés, des champs de tir ou sur des terrains privés. De plus, elles doivent être gardées hors de vue et rangées dans un boîtier verrouillé pour éviter les malentendus, les accidents ou les vols.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Web du Programme canadien des armes à feu.
 

Diffusé par :

Gend. Gurvinder Ghag

Agente des relations avec les médias
GRC de Surrey
www.grcdesurrey.ca
14355, 57e Avenue Surrey (C.-B) V3X 1A9
Bureau : 604-599-7776

Courriel : surrey_media_relations@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :