Groupe de mobilisation et de résilience de Surrey (GMRS)

Groupe de mobilisation et de résilience de Surrey (GMRS)

Lancé à l’automne de 2015, le Groupe de mobilisation et de résilience de Surrey (GMRS) est un moyen novateur de remédier aux problèmes qui se manifestent dans la collectivité, avant qu’ils ne nécessitent l’intervention des services policiers ou d’autres services d’urgence.

Le GMRS est formé de professionnels de diverses disciplines des services à la personne, dont l’exécution de la loi, les services correctionnels, les services de logement, les services de santé, les services sociaux, l’aide au revenu et l’enseignement. Les organismes participants conjuguent leurs efforts afin d’atténuer le risque de manière à prévenir les crises dans la vie de personnes ou de familles du centre-ville de Surrey.

Chaque semaine, le GMRS se réunit afin d’examiner des cas où le risque de préjudice, de victimisation ou de criminalité d’une personne ou d’une famille est élevé. Si le groupe détermine qu’une situation présente un risque élevé et qu’elle nécessite une intervention de la part de plusieurs organismes, les organismes concernés dressent un plan d’intervention rapide et le mettent en œuvre dans les 24 à 48 heures.

Le GMRS est conçu selon le modèle de plaque tournante créé à Prince Albert, en Saskatchewan en 2011, et adopté depuis dans 55 collectivités du Canada. Ce modèle a contribué de façon déterminante à réduire les indicateurs de risque élevé comme les cas nécessitant une intervention des services de protection de l’enfance, les crimes violents et les admissions dans les salles d’urgence. Le GMRS est la première plaque tournante du genre à être lancée en Colombie-Britannique.

Dirigé par la GRC de Surrey, le GMRS représente un changement de paradigme en matière de sécurité et de bien-être publics, car il permet de reconnaître que la police ne peut pas, et ne devrait pas, assumer à elle seule l’entière responsabilité à l’égard de la santé et de la sécurité d’une collectivité.

Plus de 60 % des appels de service que reçoit la GRC de Surrey ont trait à des problèmes sociaux comme la pauvreté, la toxicomanie, le sans-abrisme et les maladies mentales. Grâce à une approche fondée sur la collaboration de multiples organismes, le GMRS vise à aider les gens chez qui le risque de préjudice est le plus élevé, et ce, avant même qu’ils n’aient des rapports avec la police.

 

Le GMRS vise à accomplir ce qui suit :  

Partenaires du Groupe de mobilisation et de résilience de Surrey (GMRS)

Date de modification :