Le Programme de rencontres sportives dans les écoles, toujours aussi populaire après quinze ans

Surrey

2017-03-07 09:57 PST

Allez Titans! Vous êtes en train de descendre! Ils ont même des maillots!

Idée toute simple lancée il y a quinze ans, le Programme de rencontres sportives dans les écoles, de la GRC de Surrey, continue de créer des liens spéciaux entre les enfants et les policiers, un match à la fois.

Récemment, un groupe d’agents du détachement de la GRC de Surrey se sont rendus au gymnase d’une école primaire de Newton. Il y avait du plaisir et de l’exubérance dans l’air, et beaucoup d’enfants très excités dans le gymnase. Tout cela fait partie de la fête; les agents enlèvent leur ceinturon de service et leur casquette de police avant d’enfiler souliers de course et chandail. Aujourd’hui, on joue au basketball, mais la prochaine fois, on pourrait jouer au hockey en salle, au handball ou même au kickball!

Depuis 2002, les agents du détachements de la GRC de Surrey vont dans les écoles primaires de Surrey, une fois par semaine, pendant leur heure de dîner pour pratiquer des sports avec les élèves. Le programme contribue à éliminer les obstacles et à bâtir des relations avec les leaders de demain et donne, du même coup, l’occasion aux enfants de faire de l’exercice.

En fait, c’est une idée de mon père, un ancien agent de la GRC, qui avait l’habitude de passer à mon école primaire pendant son quart de travail juste pour jouer au basket avec les élèves de septième année, raconte le caporal Mike Spencer de la GRC de Surrey, organisateur des visites dans les écoles. L’idée était de créer des souvenirs mémorables pour les enfants et d’établir des liens positifs avec eux avant qu’ils ne commencent l’école secondaire. Quand je suis devenu policier, j’ai fait quelque chose de semblable dans une école primaire de la région et le concept est restée.

Quelques années plus tard, on assiste donc à la naissance de l’ Équipe GRC du Programme de rencontres sportives dans les écoles. Le programme vise toujours les élèves de 7e année qui choisissent le sport ou l’activité afin de se mesurent aux agents. De plus, le programme comprend la remise de prix de l’esprit sportif et de cartes à collectionner. Presque toutes les écoles primaires du district y participent.

Le caporal Spencer attribue le succès du programme à un groupe de base d’agents qui y participent chaque semaine ainsi qu’aux enseignants, aux directeurs et aux élèves qui veillent à la continuité du programme par leur esprit et leur enthousiasme.

Les jeunes adorent ça, indique Ruby Stovern, enseignante à l’école primaire Kirkbride et l’une des co-créatrices du programme. Le gymnase est bondé d’élèves qui brandissent des affiches qu’ils ont faites et des drapeaux. Toute l’école s’implique. Les enfants sont impatients de participer au programme ou d’encourager les joueurs. Et le meilleur dans tout ça, c’est que les enfants voient les policiers dans un contexte positif; ça contribue à établir une relation de confiance à l’égard des policiers dès un jeune âge.

Comme pour illustrer ce fait, l’assistant en éducation de Ruby Stovern à l’école Kirkbride se souvient d’avoir joué contre l’Équipe GRC il y a presque 10 ans.

Bien que des activités comme notre récente Classique de basketball donnent d’excellentes occasions de nouer des liens avec les élèves du secondaire, établir une relation avec des enfants encore plus jeunes est essentiel pour empêcher qu’ils soient ultérieurement attirés par des choix de vie négatifs, explique le surintendant de la GRC de Surrey Shawn Gill, agent des Services communautaires. Des programmes comme ceux-là sont très inclusifs et donnent aux jeunes des modèles positifs vers lesquels se tourner.

Bien que le caporal Spencer soit fier des nombreux liens établis par son groupe avec les enfants au fil du temps, il y a tout de même eu des situations inattendues.

Bien des enfants sont venus me voir des années plus tard pour me dire qu’ils se souvenaient de moi ou du match que nous avions joué à leur école, raconte-t-il le sourire aux lèvres. Une journée par contre, alors que je participais à une opération d’infiltration et que je suivais, à pied, un suspect près d’un parc, un jeune a quitté l’aire de jeu pour venir me dire bonjour. Ça n’a pas eu d’incidence sur ma filature, mais pas besoin de vous dire que j’ai dû donner quelques explications, se rappelle-t-il en riant.

Le Programme de rencontres sportives dans les écoles est l’un des nombreux programmes de prévention et d’éducation pour les jeunes auxquels participe le détachement de la GRC de Surrey. Il y a aussi le Projet de démarche globale de Surrey, les programmes Code bleu et Mini bleu, ainsi que l'École de police pour les jeunes.

Pour obtenir des renseignements sur nos programmes pour les jeunes, veuillez consulter notre site Web.

Engagement visant les services offerts à la collectivité

Le détachement de la GRC de Surrey est résolu à offrir des services policiers adaptés, rapides et professionnels à toutes les collectivités de Surrey. Pour en savoir plus sur les programmes, les services du détachement, sur la façon de vous protéger ou sur nos derniers communiqués, consultez le www.surrey.grc.ca.

Les médias peuvent communiquer avec :
Caporal Scotty Schumann
Agent des relations avec les médias
Groupe des relations avec les médias, détachement de la GRC de Surrey
Bureau : 604-599-7776
Courriel : surrey_media_relations@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :