Parlons fraude!

Surrey

2017-02-28 10:19 PST

Un homme rencontre une femme en ligne. Des conversations amicales s’ensuivent. La femme demande à l’homme de l’aider à s’occuper de la succession de son père. Un chèque est posté, celui ci est encaissé. Ce chèque se révèle frauduleux. Le profil de la femme en ligne a disparu. L'homme a été dépouillé de 9 000 $.

Un passionné de sport se procure des billets sur Craiglist. Les billets s’avèrent frauduleux. Le passionné de sport a perdu 350 $.

Une femme reçoit un message texte à propos de gains de loterie. Un chèque est reçu. Il est encaissé, mais certains fonds sont transférés aux fins d’une assurance . Plus tard, il est établi que le chèque est frauduleux. La femme a été dépouillée de 900 $.

Tous les ans, la Station de transmissions opérationnelles du détachement de la GRC Surrey reçoit des centaines de plaintes pour ces types de fraudes.

Cela fend le cœur, confie Linda Scott, gestionnaire de la Station de transmissions opérationnelles. La fraude est si répandue, il semble que toutes les personnes avec lesquelles on discute ont une histoire à raconter à propos de quelqu’un qui a tenté de leur soutirer de l’argent.

Étant donné que mars est le Mois de la prévention de la fraude, le Groupe de la criminalité économique (GCE) du détachement de la GRC de Surrey rappelle aux résidents certaines arnaques actuel et leur indique comment s’en protéger.

Même les policiers ont des histoires à raconter
Un agent du détachement de la GRC de Surrey décrit de quelle manière sa grand mère a été victime de l’ escroquerie de grands parents . Ce stratagème met en cause une personne au téléphone qui prétend être un des petits enfants et qui a besoin d’argent pour sortir de prison.

Elle a un revenu fixe et vit seule; alors, un montant de 500 $ représentait beaucoup d’argent, confie le policier. Elle a encore tellement honte qu’elle refuse de signaler l’escroquerie. Ses petits enfants ne sont pas du type à s’attirer des ennuis. Aussi, on pourrait penser qu’elle ne serait pas tombée dans le piège, mais cela montre que n’importe qui peut être une victime.

M’entendez vous?
Une nouvelle arnaque contre laquelle le Groupe de la criminalité économique (GCE) du détachement de la GRC de Surrey met en garde la population est le stratagème Can You Hear Me? (m’entendez-vous?). Celui ci a été largement dénoncé aux États Unis et il se fraye maintenant un chemin jusqu’au Canada. Il s’agit avant tout d’appels téléphoniques qui sont effectués par des fraudeurs qui demandent à la victime : M’entendez vous? Lorsque la victime répond Oui , le fraudeur l’enregistre. Grâce à cet enregistrement, le fraudeur peut acheter divers produits et services au nom de la victime ou l’inscrire à divers services sans son consentement.

Ne soyez pas surimposé
La période des impôts est imminente et la police indique qu’elle s’attend à un nombre accru de communications téléphoniques où des fraudeurs se font passer pour des employés de l’Agence du revenu du Canada.

Malgré une sensibilisation accrue de la population en raison du volume considérable de ce type de fraude enregistré l’an dernier, il y a de fortes chances que ce stratagème surgisse à nouveau et prenne des personnes au dépourvu, affirme le gendarme Brad Edwards, du Groupe de la criminalité économique du détachement de la GRC de Surrey.

C’est l’heure des comptes!
La période des impôts est également le moment où les propriétaires d’entreprise, plus particulièrement les propriétaires de petites entreprises, comptent sur leur commis comptable à l’interne pour veiller à ce que leurs finances soient équilibrées. Cependant, il arrive parfois que les employeurs ne s’aperçoivent qu’ils ont été victimes d’une fraude que trop tard. Le détachement de la GRC de Surrey a reçu des appels de la part de propriétaires d’entreprise qui ont découvert par hasard des irrégularités dans leurs dossiers bancaires seulement pour se rendre compte que des activités frauduleuses ont été commises par les personnes auxquelles ils avaient confié leurs finances. Il s’agit d’un autre rappel quant à l’importance de s’assurer que des protections contre les fraudes et des pratiques exemplaires sont en place au sein des entreprises.

Le facteur sonne toujours deux fois
Le vol d’identité constitue l’un des moyens les plus faciles pour les fraudeurs d’accéder à vos renseignements personnels. Au cours des deux derniers mois, le détachement de la GRC de Surrey a observé une légère hausse du nombre de vols dans les boîtes postales communes des maisons en rangée et des ensembles d’habitations collectives. Bien que les policiers ont procédé récemment à certaines arrestations d’auteurs de crimes répétés contre les biens, la vigilance du public se révèle cruciale dans la prévention de ce type de vol. Ouvrez l’œil afin de détecter toute personne suspecte.

Que pouvez vous faire?
Vérifiez régulièrement votre courrier, faites preuve de diligence en examinant vos relevés de carte de crédit et en assurant le suivi de vos achats en ligne. Si quelque chose semble trop beau pour être vrai, il y a de fortes chances pour que ce soit effectivement le cas, indique le gendarme Edwards. Utilisez uniquement des sources en ligne fiables et communiquez directement avec l’entreprise en cas de doute. Protégez en permanence vos données financières sensibles. Si vous ne reconnaissez pas un numéro de téléphone, ne répondez pas. L’auteur de l’appel peut toujours laisser un message. N’oubliez pas de signaler tous les cas de fraude à la police!

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les arnaques et la prévention contre les fraudes, veuillez consulter le site Web du détachement de la GRC de Surrey. Si vous êtes victime de fraude, veuillez communiquer avec le service de police de votre localité et signaler la fraude au Centre antifraude du Canada sur Internet.
 

Engagement visant les services offerts à la collectivité

Le détachement de la GRC de Surrey est résolu à offrir des services policiers adaptés, rapides et professionnels à toutes les collectivités de Surrey. Pour en savoir plus sur les programmes, les services du détachement, sur la façon de vous protéger ou sur nos derniers communiqués, consultez le www.surrey.grc.ca.

Les médias peuvent communiquer avec :
Caporal Scotty Schumann
Agent des relations avec les médias
Groupe des relations avec les médias, détachement de la GRC de Surrey
Bureau : 604-599-7776
Courriel : surrey_media_relations@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :