Lettre aux parents concernant le fentanyl

Surrey

2016-06-20 09:16 PDT

Juin 2016

Chers parents,

La fin de l’année scolaire arrive à grands pas, et tandis que votre famille se prépare en vue des vacances d’été, nous voulons vous parler de certains des risques qui existent actuellement dans l’univers de la drogue illicite afin que vous et vos enfants puissiez connaître un été sécuritaire.

Cette année, le Détachement de Surrey de la GRC et les services de santé d’urgence ont répondu à un certain nombre d’appels ayant trait à des surdoses de drogues. En fait, Surrey se classe au deuxième rang cette année en ce qui a trait au nombre de surdoses dans la province.

Le Bureau des coroners de la C. B. a récemment diffusé un rapport sur les décès attribuables aux surdoses de drogues illicites en Colombie-Britannique, selon lequel 308 de ces décès sont survenus dans la province entre janvier et mai 2016. Il s’agit d’une augmentation de 75 % par rapport à 2015. Dans plus de la moitié de ces surdoses, le fentanyl a été identifié comme l’un des facteurs contributifs.

Le fentanyl, les nouveaux équivalents du fentanyl et les composés W font leur apparition sur les marchés illicites locaux. Le fentanyl est jusqu’à cent fois plus toxique que la morphine, et une petite quantité suffit pour causer des dommages graves, voire la mort. Le composé W-18 est, quant à lui, 100 fois plus puissant que le fentanyl, ce qui le rend plus de 10 000 fois plus puissant que la morphine. On retrouve souvent le fentanyl comme l’un des ingrédients principaux dans les faux comprimés d’oxycodone (voir la photo), les faux comprimés de Percocet (voir la photo) et l’héroïne. Les policiers ont également trouvé d’autres drogues contaminées avec du fentanyl, notamment de la cocaïne en poudre, du crack, de la MDMA et de la méthamphétamine. Les individus qui emballent et préparent des drogues peuvent contaminer involontairement d’autres drogues avec du fentanyl, ce qui peut mener une personne qui en consomme à une surdose. Le fentanyl est impossible à voir, à sentir ou à goûter, et il est impossible de savoir si la drogue qu’on s’apprête à consommer en contient, et si oui, en quelles quantités.

Malgré tous nos efforts en tant que parents, nos enfants peuvent facilement être à risque de consommer de la drogue. Ils sont jeunes et subissent l’influence de personnes et de facteurs qui échappent à notre contrôle. En outre, la vulnérabilité d’un jeune envers la drogue n’est pas déterminée par le statut socioéconomique de sa famille ou par son lieu de résidence. Il est important de ne jamais présumer que votre enfant n’a pas déjà essayé la drogue ou pensé à en faire l’expérience. Ce n’est pas toujours aussi évident qu’on le croit!

En outre, que votre enfant prenne de la drogue pour la première fois ou qu’il en prenne régulièrement pour s’évader ou pour s’intégrer à son groupe d’amis, le risque de dommages graves ou de mort demeure une possibilité très réelle. Il est autant possible de faire une surdose à la première consommation qu’à la cinquantième.

Une chose importante à faire pour protéger vos enfants est de leur parler de la drogue, et plus particulièrement de la nature méconnue du fentanyl et de sa puissance mortelle. Vous trouverez à la deuxième page de la présente lettre des conseils sur la façon d’entamer le dialogue avec vos enfants. Les enfants ont souvent plus de temps libre durant l’été, et c’est pourquoi il est important que vous gardiez un œil sur leurs activités, leurs humeurs et leurs amis, et que vous soyez toujours prêt à parler de la drogue avec eux.

Le Détachement de Surrey de la GRC et le district scolaire de Surrey sont déterminés à aider les familles à demeurer en sécurité. Le Détachement de Surrey a récemment lancé une Ligne d’aide pour les parents (604-599-7800) pour offrir de l’aide aux parents qui craignent que leur enfant ne devienne impliqué dans des activités illégales. Cette ligne permet aux parents de communiquer avec un agent de la GRC spécialisé dans les services pour les jeunes qui leur offrira des ressources, de l’information policière et des services d’intervention. La ligne d’aide pour les parents offre des services en anglais, en pendjabi et en français. Je vous encourage à communiquer avec nous si vous avez besoin d’assistance.

Nous vous souhaitons, à vous et votre famille, de passer un bel été en toute sécurité.

Sincèrement,


Le commissaire adjoint Bill Fordy,
Officier responsable, GRC de Surrey

Le Dr Jordan Tinney,
surintendant/administrateur général, District scolaire de Surrey

pilules d'oxycodone faux comprimés de Percocet faux
 
Entamez le dialogue au sujet des drogues :

Signes pouvant indiquer que votre adolescent consomme de la drogue :


Ressources additionnelles :

www.knowyoursource.ca
http://www.canadasansdrogue.org/  
 

Suivez-nous :
Date de modification :