Faites connaissance avec la première officière brevetée sud-asiatique de la Colombie-Britannique

bc.rcmp.ca

2017-01-16 11:02 PST

Aux termes de la Loi sur les langues officielles, ce bureau n'offre des services au public qu'en anglais. Vous trouverez des renseignements généraux dans les deux langues officielles à cb.grc.ca et à www.grc.ca. La présente page est disponible dans les deux langues du fait qu'elle est également publiée sur le site www.grc.ca.

Under the Official Languages Act, this office provides services to the public in English only. You will find general information in both official languages at bc.rcmp.ca and www.rcmp.ca. This page is available in both English and French because it is also posted on bc.rcmp.ca.

Insp. Nav Hothi

Insp. Nav Hothi

Elle a su utiliser ses valeurs canadiennes combinées à ses origines indiennes pour coopérer avec la collectivité et y établir des relations.

Nav Hothi est récemment devenue la première officière brevetée sud-asiatique de la Colombie-Britannique, en qualité d’inspectrice.

Agente régionale de service pour le district du Lower Mainland, Mme Hothi surveille toutes les opérations de la GRC dans le Lower Mainland. Elle est également chargée de coordonner les incidents majeurs touchant plus d’un territoire, en collaboration avec les équipes de la GRC et d’autres organismes d’intervention d’urgence. Quand elle était plus jeune, Mme Hothi ne savait pas où ses aspirations professionnelles la conduiraient. Elle a posé sa candidature à la GRC après avoir rencontré un conseiller en orientation.

Son examen de compétences et ses tests de personnalité ont montré qu’elle avait de grandes aptitudes pour l’application de la loi. Peu de temps après avoir rencontré son conseiller d’orientation professionnelle, Mme Hothi a participé à une séance de recrutement de la GRC et a alors posé sa candidature. Sa carrière l’a menée partout dans le monde, d’abord à Surrey, puis en Thaïlande et en Italie. Elle est maintenant de retour dans le Lower Mainland.

Après avoir terminé sa formation de base à la Division Dépôt, l’École de la GRC à Regina (Saskatchewan), Mme Hothi a été affectée au détachement de Surrey. Dès mon premier jour, j’ai su que c’était la carrière qui m’était destinée , dit-elle. Venant d’un milieu sud-asiatique, elle a bénéficié d’un avantage distinct pour œuvrer auprès d’une grande communauté d’immigrants. Elle a su utiliser ses valeurs canadiennes combinées à ses origines indiennes pour coopérer avec la collectivité et y établir des relations. Cela lui a également permis de faire éclater certains stéréotypes et de dissiper certaines idées fausses que les citoyens avaient au sujet de la police.

Les parents de Mme Hothi, originaires du Pendjab, en Inde, vivaient au Royaume-Uni lorsqu’elle est née. Ils ont déménagé au Canada quand elle était juste un bébé. Ayant grandi au sein d’une famille indienne, Nav et ses trois sœurs ont été encouragées à être indépendantes, à tracer leur propre voie. Sa famille n’a pas sourcillé lorsque Nav a décidé de devenir membre de la GRC.

Mme Hothi a travaillé comme spécialiste en identité judiciaire pendant dix ans. Elle s’est spécialisée dans l’analyse des scènes de crime et l’examen des preuves. Elle a été l’une des dix spécialistes de la GRC à se rendre en Thaïlande à la suite des tsunamis du lendemain de Noël de 2004. Elle a travaillé au sein de l’équipe canadienne d’identification des victimes de catastrophe qui a établi l’identité des victimes du tsunami et les a rendues à leurs proches et à leur pays d’origine.

Un des points saillants de sa carrière à ce jour a été les fonctions d’apparat, en tunique rouge, lors des Jeux olympiques d’hiver de Turin, en 2006. Mme Hothi était en poste au Pavillon de la Colombie-Britannique, parlant aux visiteurs et se faisant photographier dans sa tenue d’apparat. Elle a été ravie d’avoir la possibilité de porter et d’élever le drapeau canadien à la cérémonie de clôture des Jeux.

Au fur et à mesure qu’elle s’acquitte de son nouveau rôle d’agente régionale de service, Mme Hothi attend avec impatience les nouvelles occasions où elle pourra travailler auprès des nombreuses communautés diverses de la région. Aider la collectivité est très gratifiant; je crois en la fonction publique , déclare-t-elle.
 

Suivez-nous :
Date de modification :