La GRC élargit le recrutement et accroît les options pour les uniformes

bc.rcmp.ca

2017-01-16 10:16 PST

Aux termes de la Loi sur les langues officielles, ce bureau n'offre des services au public qu'en anglais. Vous trouverez des renseignements généraux dans les deux langues officielles à cb.grc.ca et à www.grc.ca. La présente page est disponible dans les deux langues du fait qu'elle est également publiée sur le site www.grc.ca.

Under the Official Languages Act, this office provides services to the public in English only. You will find general information in both official languages at bc.rcmp.ca and www.rcmp.ca. This page is available in both English and French because it is also posted on bc.rcmp.ca.

membre porte le hijab

En mai 2016, notre organisation a élargi sa capacité à accueillir des candidats de tous les horizons, ouvrant pour la première fois le recrutement aux résidents permanents du Canada, à condition qu’ils aient vécu au pays ces dix dernières années. Auparavant, les postulants n’étaient acceptés que s’ils étaient citoyens canadiens.
 

Ce changement découle de la reconnaissance qu’une main-d’œuvre diversifiée nous aide à mieux représenter les collectivités que nous servons. Il favorise également une meilleure compréhension culturelle dans le travail quotidien de la police.


Les nouveaux candidats ne savent peut-être pas que l’uniforme distinctif de la GRC continue également de changer, pour mieux refléter son effectif. La tunique rouge est l’un des uniformes de police les plus reconnus et les plus emblématiques dans le monde. Comme notre diversité grandit, l’uniforme s’est modifié pour inclure un turban et, plus récemment, un hijab. Bien qu’il n’y ait pas eu de demande officielle de la part d’un membre de porter le hijab à ce jour, il est maintenant possible de le commander en tant qu’ équipement et uniforme réguliers.


L’organisation espère que ce changement encouragera davantage de musulmanes à envisager une carrière dans les services policiers. Des membres de la GRC de la foi sikhe portent le turban depuis 1990, c’est-à-dire depuis que Baltej Singh Dhillon en avait porté un durant sa formation à l’École de la GRC à Regina. Maintenant, plus de 25 membres actifs portent le turban en service. Parmi d’autres mesures d’adaptation mises en place, mentionnons l’accès aux bains de pieds et aux salles de prière dans le lieu de travail de la GRC.
En ce qui concerne le recrutement, on a modernisé davantage le processus de demande obsolète. Par exemple, les postulants ayant un diplôme d’études postsecondaires de deux ans n’auront plus à faire l’examen d’entrée. Les diplômés universitaires n’ont pas à passer l’examen depuis juin 2015.
Par ailleurs, les postulants de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba auront la possibilité de travailler dans leur province d’origine pour leur première affectation après leur formation.
 

Suivez-nous :
Date de modification :